Articles

,

Les Taxis Bleus – Manifestation de VTC vendredi 18 décembre 2015

LOGO_TB_QUAD
Taxis Bleus se mobilise pour faciliter les déplacements des parisiens : des courses à 10 € dans Paris et à 30 € et 40 € à destination des aéroports.

Paris, le jeudi 17 décembre 2015

Des chauffeurs de VTC manifestent ce vendredi pour dénoncer leurs conditions de travail au sein des applicationsde VTC. En ce jour de perturbations et afin de faciliter les déplacements en région parisienne et les départs en vacances, Taxis Bleus offrira des tarifs promotionnels aux parisiens.

Ainsi, pour toute commande immédiate entre 8h00 et 20h00 ce vendredi depuis l’application mobile du réseau avec l’option « Prix Max Garanti », Taxis Bleus propose les prix plafonds suivants :

10€ pour toute course effectuée dans Paris intra-muros,
30€ pour toute course effectuée depuis Paris à destination de l’aéroport d’Orly.
40€ pour toute course effectuée depuis Paris à destination de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle,

Depuis l’application mobile des Taxis Bleus, les clients peuvent enregistrer de manière sécurisée leurs coordonnées bancaires, facilitant ainsi le paiement à l’arrivée, visualiser l’approche en temps réel du chauffeur et évaluer sa prestation. Pour bénéficier de ces tarifs exceptionnels, les clients doivent sélectionner l’option « Prix Max Garanti ».

L’application des Taxis Bleus est disponible sous iOs et Android.

,

Les taxis gratuits !

Des taxis parisiens proposent aujourd’hui aux clients de les transporter gratuitement des aéroports vers Paris, une démarche forte symboliquement.

Conscients des désagrément qu’ont subi les parisiens lors des manifestations du 25 juin, cette démarche qui a pour objectif de présenter une forme  d’excuses pour la gêne qui a été occasionnée par les blocages, cette initiative a été entreprise sous l’égide du syndicat Force Ouvrière et des taxis souhaitant communiquer aux clients et les sensibiliser sur leur détresse et l’inaction des autorités face à une concurrence déloyale qu’ils subissent depuis plus d’un an malgré les lois qui sont en vigueur.