Rénover l’aménagement des principales gares et aéroports pour faciliter la prise en charge des passagers par les taxis et le stationnement des taxis et des VTC pouvant justifier d’une réservation préalable.
1.2.2.3. Les bornes et stations de taxis doivent être modernisées
Les 423 stations de taxi de Paris, dont 116 sont équipées de bornes d’appels, mais aussi les stations de certaines grandes villes de province, doivent être modernisées.
D’une part, les bornes sont anciennes et ne sont pas fonctionnelles. Le système de bornes d’appel est peu ergonomique et mal (voire pas) connu dans son fonctionnement : la borne ne permet pas à un client en station d’appeler un taxi, mais à un client désireux de commander un taxi d’appeler une station. Cet usage n’est évidemment pas répandu. Ces bornes datent en outre du début des années 1990 et sont en fin de vie. Au contraire, les bornes Autolib’ à Paris sont modernes, fonctionnelles et permettent aux usagers de repérer facilement les voitures disponibles. La Ville de Paris a engagé en 2012 en concertation avec les représentants des taxis un projet de modernisation des stations de taxi, afin d’en redynamiser le fonctionnement. Elle prévoit notamment la création d’une application smartphone gratuite permettant :
 aux taxis de connaître les stations où des clients attendent ;
 aux clients de connaître les stations où des taxis sont disponibles ;
 de mettre en relation un client à proximité d’une station et un taxi libre en station.
Cette application, qui devrait être disponible avant l’été, constituera une avancée importante pour faciliter le rapprochement entre l’offre et la demande de taxis. Cependant, elle ne remet pas en cause l’importance de la modernisation des bornes d’appels, notamment pour les parisiens qui ne sont pas équipés de smartphones.

D’autre part, les taxis doivent pouvoir bénéficier, en contrepartie de leur autorisation de stationnement, d’un nombre suffisant de places en stations de taxis. Selon les professionnels, le nombre de place en stations de taxis à Paris aurait diminué de 20 % entre 2001 et 2011, alors même que le nombre de licences augmentait de 15 %. Selon les services de la mairie de Paris, l’espace de stationnement dédié aux taxis est resté stable depuis 2007. En tout état de cause, l’augmentation récente du nombre de licences de taxi doit être prise en compte pour adapter l’espace qui leur est réservé. Le droit de stationner sur la voie publique est une caractéristique essentielle du taxi. Le maintien d’espaces suffisants pour travailler dans de bonnes conditions est indispensable.