, ,

Inventons la station de taxis du futur

Marie-Xavière-WAUQUIEZ

Marie-Xavière WAUQUIEZ

Inventons la station de taxis du futur

Elles font partie du paysage urbain parisien mais on finit par ne plus les voir. Il suffit pourtant d’ouvrir les yeux, d’être un peu attentif et soudain vous les apercevez.

Une station de taxis de la ville de paris

D’un vert passé, exposées aux intempéries, les bornes d’appel qui équipent les principales stations de taxis parisiennes ont vieilli, mal vieilli ! Elles sont parfois tellement couvertes de tags, d’autocollants divers et variés qu’il ne fait aucun doute que personne ne s’est préoccupé de leur entretien depuis de longues années. La rumeur dit même que le document comportant le registre téléphonique correspondant a été perdu …

une station de taxis dans paris

Pourtant, ca pourrait être bien utile une station de taxi pour peu que quelques conditions essentielles soient remplies :

– Que les stations soient situées à des emplacements pertinents. Le plan des stations n’a pas été revu dans sa globalité depuis des années. Certes, lorsque des Places (République, Clichy) sont réaménagées, les stations sont revues mais le plus souvent, elles sont mises à l’écart. Pourtant, depuis leur implantation, les habitants de Paris et de la petite couronne ont bien changé et la demande de taxis probablement aussi !

– Qu’elles bénéficient d’une signalisation à distance facile à identifier et à comprendre. Par définition, les taxis sont utilisés par des personnes qui se déplacent ! Ce qui veut dire que ces personnes peuvent connaître le quartier d’où elles partent mais pas forcément là où elles vont se rendre, ou le contraire. Il serait donc pertinent que les stations soient indiquées de façon évidente sur les plans de la ville. On pourrait même imaginer que quelques panneaux aident le piéton à s’y rendre. Dans les pôles générateurs de course (centre des congrès, gares, etc.), un marquage au sol spécifique pourrait indiquer au piéton, français ou étranger, le chemin à suivre pour atteindre la station la plus proche.

– Qu’elles offrent des fonctionnalités utiles aux taxis et aux clients.

o Aujourd’hui, le client peut appeler la station mais s’il n’y a pas de taxi qui y attend, cela ne l’avance pas beaucoup ! La station devrait permettre d’appeler des taxis ou de leur signaler une demande

o A en juger le nombre d’annonces et d’autocollants présents sur les bornes, les stations servent aussi à faire passer des informations. On pourrait donc imaginer un espace réservé à cette fonction permettant aux taxis d’échanger des informations, charge à eux ensuite de les faire disparaître.

o Cet espace pourrait être doublé d’un espace d’informations pour leurs partenaires institutionnels.

o Côté client, les bornes pourraient également comporter les informations de base à connaître sur le fonctionnement du service et le droit des consommateurs, dans un langage orienté-client, simple et compréhensible.

– Qu’elles puissent s’adapter à la demande. On pourrait imaginer un marquage au sol permettant de faire évoluer facilement le nombre de places réservées aux taxis en fonction des équipements situés à proximité. Des places seraient peintes uniformément pour les places réservées de façon permanente aux taxis et des places seraient hachurées pour les places réservées en période de pointe.

Certains expliqueront sans doute que les stations ne servent à rien à l’heure du numérique… Certes mais tout le monde n’a pas un téléphone dernier cri, tout le monde n’a pas un forfait français à Paris, tout le monde n’a pas un forfait Internet illimité, les smartphones tombent en panne de batteries, se perdent, se font voler …

Permettre à TOUS les clients potentiels des taxis d’utiliser les stations pour trouver un véhicule est un préalable à a revitalisation du marché de la rue, marché pour lequel le taxi paie si cher sa licence !
A bon entendeur …