Fusion au sommet des les Taxis Parisiens

Nicolas Rousselet annonce la fusion des marques G7 et Taxis Bleus, justifiant cette consolidation par la nécessité de monter en gamme dans un marché très concurentiel. L’affiliation progressive des Taxis Bleus à la marque G7, se fera sur la base du volontariat, cette opération s’étalera sur près de six mois et devrait permettre à G7 de passer d’environ 8.000 à près de 9.000 véhicules » en Ile-de-France.

Les Taxis Bleus qui fédèraient 1.500 chauffeurs indépendants devront rejoindre la plateforme G7 et signer la charte de l’entreprise, qui prévoit en particulier un très bon niveau de qualité et de service.

« Dans un marché qui se structure progressivement autour de deux offres de mobilité, le premium d’une part et le low-cost d’autre part, il est naturel pour le groupe Rousselet d’accroître son positionnement sur le premier segment », indique Nicolas Rousselet.     

« Allier les forces de G7 et de Taxis Bleus est aujourd’hui devenu une évidence pour que chacun soit gagnant », clients et chauffeurs, a-t-il assuré.

G7 avait lancé depuis plusieurs mois une offensive pour combler un « déficit d’image » sur fond de concurrence débridé, en particulier des voitures de transport avec chauffeur (VTC) à l’assaut du marché du transport individuel.